Les enjeux

L’activité touristique est primordiale pour la presqu’île, car il s’agit là d’un important vecteur de développement économique, à la fois créateur d’emplois et de richesses. Hôtels, restaurants, plages et musées constituent, lors de la saison estivale, le cœur de l’activité économique de la Ville.

Cependant, la volonté de la Municipalité est de maintenir cette activité tout au long de l’année. Ce maintien se traduit par plusieurs actions :

  • d’une part l’organisation régulière de manifestations : théâtre, concerts, cérémonies, fêtes traditionnelles à destination des habitants et des touristes.
  • d’autre part, en luttant contre le phénomène de mortification du commerce local. En effet, depuis la dernière décennie, la Ville a connu la disparition progressive du commerce de proximité au profit de services aux particuliers et d’agences immobilières, s’adressant spécifiquement à une clientèle aisée. La Municipalité a donc mis en place le droit de préemption urbain sur les fonds artisanaux, de commerce et les baux commerciaux. Cet outil juridique permet à la Ville d’acheter ce type de bien en priorité pour le rétrocéder par la suite à un commerçant ou un artisan, répondant aux exigences du commerce de proximité.
  • enfin, la Municipalité souhaite que Saint-Jean-Cap-Ferrat devienne un lieu de rencontres et d’échanges pour les socio-professionnels azuréens, en proposant ses infrastructures pour l’organisation de séminaires, stages et colloques.

A travers ces différentes démarches, l’objectif principal de Monsieur le Maire est clair : « Insuffler de la vie à Saint-Jean-Cap-Ferrat 12 mois par an, car Saint-Jean est magnifique 12 mois par an ! »